ACAT SELESTAT

ACTION DES CHRETIENS POUR L’ABOLITION DE LA TORTURE
« Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites »  -  Matthieu (25-40)

Double peine pour Mohamed Bourial.

L’épidémie de Covid-19 souligne douloureusement le drame de la surpopulation et de l’insalubrité carcérales. La transmission du virus dans les prisons (comme dans d’autres lieux de privation de liberté tels que les centres de détention pour migrants, camps de réfugiés etc) préoccupe l’OMS qui rappelle les pays à leurs obligations envers les détenus mais aussi les personnels travaillant à leur contact. Mais l’OMS se heurte très souvent à des obstacles politiques ou économiques.

C’est le cas au Maroc où les prisonniers politiques sahraouis croupissent toujours dans les sordides prisons du royaume alors même que plusieurs milliers de détenus de droit commun ont été relachés. De ce fait, notre filleul Mohamed Bourial est en danger alors que les cas positifs se multiplient, les contagions étant vraisemblablement introduites par les gardiens. La Covid-19 s’ajoute à l’insalubrité, à la surpopulation et aux mauvais traitements.

L’ACAT accompagnée de nombreuses ONG lance un appel à protéger les prisonniers en Afrique du Nord et au Moyen-Orient (–> lire l’appel)

Vous pouvez soutenir notre filleul Mohamed Bourial en lui adressant un message d’espérance:

Mohamed BOURIAL

N° d’écrou 2442 

Sous couvert du CICR, de la MINURSO et de la CONASADH

Prison locale de Tiflet 2

15 000 KHEMISSET

Maroc

Musique et Droits humains (# 14)

En 1992, Manu Dibango revisite le patrimoine de la chanson africaine sur son album « Wakafrika » et propose, entre autres, une nouvelle version de la chanson « Biko » de Peter Gabriel ( voir Musique et Droits humains #3):

Grand musicien et saxophoniste de word jazz, Manu Dibango a toujours été un militant. Il était de tous les combats pour les droits de l’Homme. Homme engagé, il était présent lors de la création de SOS Racisme en 1984. Il participe au concert « Libérez Mandela » à la Fête de l’Humanité de 1985 et en 1998, alors que le FN tenait un congrès à Strasbourg, Manu Dibango avait réussi le tour de force d’organiser un concert de soutien à SOS Racisme dans la cathédrale de la ville. En , à la suite de la démission de Nicolas Hulot,  il signe la tribune contre le réchauffement climatique qui paraît en une du journal « Le Monde » avec pour titre « L’appel de 200 personnalités pour sauver la planète ».

Nous lui rendons hommage alors qu’il vient de nous quitter ce mardi 24 mars 2020, victime du Covid-19.

 



Messe de Rentrée à Sélestat.
Voir toutes nos photos

Formulaire de contact

Nom                                                                                           Email
Votre message

Savez vous compter ? (contre le spam) Combien font 6 auquel on ajoute 5 :
  • Recherche

    Effectuez des recherches dans nos articles en entrant vos mots clés ci-dessous