ACAT SELESTAT

ACTION DES CHRETIENS POUR L’ABOLITION DE LA TORTURE
« Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites »  -  Matthieu (25-40)

Un simulacre de procès pour notre filleul.

Le nouveau procès de notre filleul Mohamed Bourial et de ses co-détenus sahraouis de Gdeim Izik n’en finit pas d’être reporté. Débuté le 26 décembre 2016, il a été reporté en janvier 2017 puis en mars et mai pour reprendre le 5 juin prochain !

« Tous ces reports ont pour objectif d’épuiser les énergies et les finances… » explique Paloma Lopez, députée européenne et observatrice au procès. (>>> lire son témoignage).

Dans son communiqué de presse du 17 mai 2017, l’ACAT dénonce la spirale de violences qui vient d’avoir lieu dans l’enceinte même du Tribunal de la Cour d’ Appel de Salé lors des deux semaines qui viennent de s’écouler qui a aboutit au retrait des avocats de la défense et au refus des prisonniers de continuer à comparaitre. (>>> lire le communiqué).

Le communiqué de presse du 19 mai dernier du Barreau de Paris corrobore l’ensemble des faits et confirme les nombreuses irrégularités constatées. Ce qui pose un sérieux doute sur l’équité du procès et l’impartialité des magistrats. (>>> lire le communiqué).

Notre groupe suit avec beaucoup d’attention l’évolution de ce procès et continue son soutien sans faille à Mohamed Bourial pour qu’éclate la vérité et que justice soit rendue. Notre détermination reste intacte. Jusqu’à la libération de Mohamed Bourial et de ses co-détenus.

>>> en savoir plus sur le Sahara Occidental, dernière colonie d’Afrique.

Les commentaires

Aucun commentaire, laissez votre commentaire.

Laisser une réponse



Rassemblement é-KOPP-logique !
Voir toutes nos photos

Formulaire de contact

Nom                                                                                           Email
Votre message

Savez vous compter ? (contre le spam) Combien font 5 auquel on ajoute 5 :
  • Recherche

    Effectuez des recherches dans nos articles en entrant vos mots clés ci-dessous