ACAT SELESTAT

ACTION DES CHRETIENS POUR L’ABOLITION DE LA TORTURE
« Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites »  -  Matthieu (25-40)

A procès inique, verdict pathétique.

La cour d’appel de Rabat vient de rejuger notre filleul Mohamed Bourial et ses co-détenus sahraouis. Résultat: un bien pathétique copié-collé du jugement du tribunal militaire de 2013. Les années passent mais le système reste identique: un décorum de « procès équitable  » et une justice qui n’en a que le nom, tant les « irrégularités » sont nombreuses: absence de preuves, aveux obtenus sous la torture, témoins qui « apparaissent » mystérieusement  plusieurs années après les faits etc. Si la situation n’était pas aussi tragique, on pourrait en rire tant la mascarade judiciaire est grotesque. Cependant, les observateurs internationaux et les ONG présents ne sont pas dupes. Dès à présent, Mohamed Bourial et ses co-détenus se sont pourvus en cassation et l’ACAT a saisi trois rapporteurs de l’ONU. Comme le souligne avec beaucoup de sagesse Ingrid Metton, l’un des trois avocats français qui ont défendu les accusés, « ce qui est sûr pour moi, c’est qu’il n’y a pas d’autre issue possible, à terme, que la libération des prisonniers de Gdeim Izik. »

>>>lire le rapport complet de la défense

>>> lire l’interview de Me Ingrid Metton

>>> en savoir plus…

>>> lire « Sahara Occidental: la dernière colonie d’Afrique »

 

Un procès mascarade !

Par définition, au sens propre du terme, une mascarade désigne « un déguisement, synonyme par extension d’accoutrement extravagant« . Au figuré, elle désigne « un comportement hypocrite, une situation dérisoire, une mise en scène fallacieuse, un simulacre ou une parodie dans le domaine social, politique ou juridique« . C’est exactement ce qui se passe actuellement, à Rabat au Maroc, lors du procès en appel de notre filleul Mohamed Bourial et de ses co-détenus militants et défenseurs des droits de l’homme sahraouis. Et le communiqué du 6 juillet dernier de l’ ACAT le confirme en tout point.

>> lire le communiqué

Après déjà 5 reports, une nouvelle audience a débuté mardi 11 juillet… pour être une nouvelle fois reportée au 18 juillet ! De qui se moque-t-on à travers ce procès mascarade ? En attendant, il est urgent d’agir en écrivant à Madame Federica Mogherini, Haute représentante de l’Union Européenne pour les Affaires Etrangères à Bruxelles.

>>Télécharger la lettre adressée à Federica Mogherini

 

Compte-rendu de la réunion de Juillet 2017.

  • Accueil, prière commentée par René, distribution de « l’Appel du mois » consacré au drame de la famille Shuheibar (>>> En savoir plus…).
  • Annie et Annette font le bilan de la Nuit des Veilleurs, photos à l’appui: une participation en baisse à Sélestat et …. en hausse à Villé. Une explication peut être donnée: la formule « itinérante » de Villé est plus dynamique; les annonces au niveau des paroisses de la vallée de Villé le dimanche précédent la Nuit des Veilleurs sont mobilisatrices. A retenir pour l’année prochaine.
  • Agenda: Christiane et René Frison représenteront notre groupe le 9 septembre prochain lors du Forum des Associations à Sélestat; le groupe ACAT de Strasbourg participera au Festival des Migrations à Strasbourg le 30 septembre 2017; Annie nous présente en avant-première la nouvelle maquette du magazine « Courrier de l’ ACAT » qui pour l’occasion se nommera « Humains » à partir de la Rentrée.
  • Parrainage Mohamed Bourial: Nous suivons avec beaucoup d’attention le procès en appel et échangeons des informations avec Claude Mangin-Asfari, d’autres groupes qui parrainent un prisonnier sahraoui et des défenseurs des droits de l’homme sahraouis. Nous envoyons une nouvelle carte de soutien à notre filleul. Notre groupe s’associe au communiqué de l’ ACAT suite à la diffusion le 22 juin dernier sur France 2 de l’émission « Le Maroc vu du ciel »; documentaire réalisé par le photographe Yann Arthus Bertrand qui a fait disparaître… le Sahara Occidental ! (>>> En savoir plus…)
  • Pour clore la réunion, Fernande nous invite à prendre le verre de l’amitié à l’occasion de son déménagement pour Strasbourg.

Les pubs (imaginaires) de l’ ACAT ! (56ème épisode)

Petit changement estival dans notre série de pubs et logos imaginaires: nous vous proposons pendant quelques mois les grands titres de la presse écrite revus à la « sauce » ACAT !

Original: Libération

(Octobre 2002 : autorisation de l’affiche « AMEN » par la justice française utilisant un symbole chrétien à des fins mercantiles.  Aujourd’hui, nous tournons le concept dans le sens inverse et faisons de la pub chrétienne avec des symboles laïcs, au nom de la même liberté d’expression.)

 



Forum des Associations 2017.
Voir toutes nos photos

Formulaire de contact

Nom                                                                                           Email
Votre message

Savez vous compter ? (contre le spam) Combien font 10 auquel on ajoute 7 :
  • Recherche

    Effectuez des recherches dans nos articles en entrant vos mots clés ci-dessous