ACAT SELESTAT

ACTION DES CHRETIENS POUR L’ABOLITION DE LA TORTURE
« Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites »  -  Matthieu (25-40)

Espérance

espéranceEcrivons le beau nom d’espérance en tête de nos dossiers et de nos activités, écrivons-le sur nos lendemains, écrivons-le dans notre cœur et dans notre intelligence, écrivons-le dans la chair vivante de notre petite histoire personnelle et de la grande histoire de l’humanité.

Ecrivons donc ce nom d’espérance au cœur du mal : racine pour le défier là où il semble avoir déjà vaincu. L’espérance au cœur du mal, pour éviter le piège d’une espérance qui nous emmène ailleurs, qui nous éloigne des désespoirs du monde, au lieu de nous rapprocher et nous accrocher à eux.

Espérer veut dire réduire les distances, abréger les chemins, rendre proche ce qui est lointain. Espérance implique proximité. Proximité implique compagnonnage. Compagnonnage implique partage. Mais avant de partager l’espérance, et pour pouvoir la partager, il faut partager le désespoir des désespérés. Un partage, c’est un échange.

C’est cela qu’il nous faut : espérer au cœur du mal, pour le vaincre, le devancer, aller au-delà.

Paolo Ricca

 

Les commentaires

Aucun commentaire, laissez votre commentaire.

Laisser une réponse



Un sapin qui ne manque pas de piquant !
Voir toutes nos photos

Formulaire de contact

Nom                                                                                           Email
Votre message

Savez vous compter ? (contre le spam) Combien font 1 auquel on ajoute 10 :
  • Recherche

    Effectuez des recherches dans nos articles en entrant vos mots clés ci-dessous