ACAT SELESTAT

ACTION DES CHRETIENS POUR L’ABOLITION DE LA TORTURE
« Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites »  -  Matthieu (25-40)

Emprisonné depuis 10 ans pour avoir défendu les droits des Sahraouis.

Malgré la condamnation du Maroc par le Comité contre la torture (CAT), Naâma Asfari demeure emprisonné dans les geôles marocaines depuis 10 ans avec 18 autres prisonniers sahraouis (dont notre filleul Mohamed Bourial) dans l’affaire du camp de Gdeim Izik. Défenseur des droits et militant de la cause sahraouie, il se bat pour sa libération et la reconnaissance des tortures qu’il a subies.

Dans le cadre du suivi de la décision du CAT, l’ACAT continue de se mobiliser pour faire valoir les droits de Naâma Asfari et de ses codétenus ( dont notre filleul Mohamed Bourial) et dénonce les violations qui se poursuivent à leur encontre.

–> télécharger la lettre d’interpellation

 

En mars 2017, nous avions le plaisir d’accueillir à Sélestat l’épouse de Naâma Asfari, Claude Mangin, prix des droits de l’homme 2018 de l’ACAT, lors de la projection du film « Dis-leur que j’existe » (–> voir le trailer) dans le cadre de notre parrainage de Mohamed Bourial et de ses codétenus sahraouis. (–> en savoir plus…). Plus que jamais, son témoignage est d’une actualité brûlante.

Les commentaires

Aucun commentaire, laissez votre commentaire.

Laisser une réponse



Messe de Rentrée à Sélestat.
Voir toutes nos photos

Formulaire de contact

Nom                                                                                           Email
Votre message

Savez vous compter ? (contre le spam) Combien font 1 auquel on ajoute 1 :
  • Recherche

    Effectuez des recherches dans nos articles en entrant vos mots clés ci-dessous