ACAT SELESTAT

ACTION DES CHRETIENS POUR L’ABOLITION DE LA TORTURE
« Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites »  -  Matthieu (25-40)

In(justice) marocaine.

12 février 2018: c’est la troisième fois que le Maroc expulse les avocates françaises des prisonniers politiques sahraouis. Une étrange notion de la justice !

Voici le communiqué des avocates:

« Nous, Ingrid METTON et Olfa OULED, avocates au barreau de Paris, exprimons notre plus grande indignation face à la nouvelle atteinte portée à notre profession et face à l’entrave à l’exercice des droits de la défense.

Avocates de la défense de prisonniers sahraouis, nous nous sommes rendues au Maroc pour rendre visite à nos clients dans le cadre de leur pourvoi en cassation, suite à leur condamnation par la Cour d’appel de Rabat le 19 juillet 2017.

Hier, lundi 12 février 2018, nous avons été interpellées à la descente de notre avion à Casablanca ‪à 20h40. Nos passeports ont été confisqués. Nous avons été retenues sans motif et sans aucune notification jusqu’au lendemain 14h avant d’être expulsées du territoire.

Pendant plus de 18 heures, nous avons été placées sous escorte policière au sein de la zone internationale de l’aéroport de Casablanca et laissées sans information.

Cette détention arbitraire n’a pas pu être contestée par nos confrères marocains, en l’absence de toute décision écrite. Nous ne recevrons aucune visite des autorités compétentes, notamment consulaire. 

Pour la troisième fois dans ce dossier, les autorités marocaines nous ont empêché d’exercer le cœur de notre métier : la Défense.

En effet, en avril 2016, Me METTON avait déjà été interpellée à son hôtel, détenue arbitrairement à la préfecture de police de Rabat et expulsée en dehors de tout cadre légal.

En mai 2017, nous avions toutes deux été violemment expulsées par les forces de l’ordre de la salle d’audience de la Cour d’appel de Rabat en plein exercice de nos fonctions, alors que nous étions avocates constituées pour la défense. Me OULED avait été blessée lors de cette agression.

Toutes nos plaintes déposées en France ont, à ce jour, été classées sans suite.

Nos clients, quant à eux, ne peuvent plus recevoir de visite de leurs avocats. Ils sont dans l’impossibilité de préparer leur défense. 

Nous réaffirmons que la défense doit s’exercer librement pour tous et en tous lieux. Nous portons en nous ce principe fondateur de la profession d’avocat et n’aurons de cesse de le défendre, à travers le monde.

Ingrid METTON et Olfa OULED »

>>> en savoir plus

>>> écouter, au micro de RFI Afrique, Ingrid Metton, l’une des deux avocates expulsées, s’indignant face à l’entrave à l’exercice des droits de la défense:

Compte-rendu de la réunion de Février 2018.

– Accueil des membres du groupe… et de Louis et Pascale du groupe ACAT du Val d’Argent venus en voisins. Distribution des « Appels du mois » consacrés à Nguyễn Ngọc Như Quỳnh alias Mẹ Nấm (Mère champignon), bloggeuse et activiste vietnamienne condamnée pour avoir osé critiquer le pouvoir en place. (>>> en savoir plus).

– Prière proposée par René: « Accorde-moi… » (voir notre rubrique « la prière du mois »)

– Compte-rendu de notre participation à la rencontre des Confirmands (voir article du 01/02/2018 ci-dessous) et à la célébration oecuménique de la vallée de Villé lors du dimanche de l’unité des Chrétiens.

– Pascale et Annie rentrent du dernier « Vivr’ACAT » à Paris et reviennent sur la très émouvante remise du prix des Droits de l’Homme à Naâma Asfari (voir article ci-dessous) et sur les différents ateliers proposés (« 3 minutes pour convaincre »; « Droits de l’Homme: sensibiliser autour de nous » etc).

– Sur notre agenda du moment: journée de formation à Sélestat le 3 mars prochain (voir compte-rendu de janvier); chemin de croix « à la sauce ACAT » à l’église de Neuve-Eglise le vendredi 23 mars 2018 à 18h; « Soupe de la Solidarité » proposée par le groupe ACAT du Val d’Argent, mercredi 28 mars 2018 à 12h15 à Ste Croix aux Mines; chemin de croix « à la sauce ACAT » pour les Confirmands de Sélestat organisé le vendredi Saint 30 mars à Düsenbach.

– 70ème anniversaire DUDH: un cycle de films dédiés va être proposé tout au long de l’année au cinéma Sélect de Sélestat. La programmation est en cours….

– Pour clore la réunion, Annie nous apporte les dernières nouvelles de l’ACAT à Paris.

Accorde-moi…

Pour ta gloire Seigneur,

Accorde-moi la grâce de n’avoir qu’une souffrance, celle de faire souffrir;

et qu’une joie celle d’aider mes frères à être moins malheureux.

Pour que mes frères soient moins malheureux,

Accorde-moi Seigneur un esprit souple, afin que j’accepte de paraître faible ou sans défense, plutôt que de peiner ou de briser.

Accorde-moi un esprit droit afin que je n’interprète jamais en mal la peine que l’on me fait.

Accorde-moi un esprit simple, afin que je ne sois pas un poids pour ceux qui m’entourent.

Accorde-moi Seigneur un coeur ardent, afin que je reste ouvert à ceux qui pourraient me haïr,

m’envier ou me jalouser.

Accorde-moi un coeur humble, afin que je ne me raidisse pas devant les critiques, les procédés déloyaux, les jugements durs et hâtifs.

Accorde-moi un coeur large, afin que je supporte les étroitesses d’esprit et les égoïsmes révoltants.

Accorde-moi Seigneur une volonté ferme, afin que je persévère malgré la fatigue et malgré l’ingratitude.

Accorde-moi une volonté patiente, afin que mes frères soient heureux malgré leurs défauts, malgré leur faiblesse.

Accorde-moi une volonté rayonnante, afin qu’autour de moi personne ne se décourage, personne ne désespère.

Accorde-moi ne ne jamais juger sans preuve et de juger avec miséricorde.

Accorde-moi de ne jamais croire au mal que l’on dit des autres et surtout de ne jamais le répéter.

Accorde-moi surtout de savoir écouter, de savoir deviner, de savoir pardonner,

Afin que mes frères soient moins malheureux.

(Anonyme)

Prix des Droits de l’Homme à Naâma Asfari, militant sahraoui.

Samedi 27 Janvier 2018, la Fondation ACAT et l’ONG l’ACAT France ont remis le prix Engel-du Tertre des droits de l’homme à Naâma Asfari, militant sahraoui, torturé, battu et condamné injustement par le Maroc à 30 ans d’emprisonnement. C’est son épouse, Claude Mangin-Asfari qui a reçu le prix ACAT au nom de son époux toujours emprisonné, comme ses compagnons du groupe Gdeim Izik dont fait parti Mohamed Bourial, notre filleul. Pour rappel, nous avions eu le plaisir d’accueillir Claude Mangin-Asfari en mars dernier lors de la projection du film « Dis-leur que j’existe » à Sélestat.

> en savoir plus …

> lire l’article de La Croix

> lire l’article de l’Humanité 

Retrouvez ce temps fort de l’Acat à travers les 3 vidéos suivantes:

Partage avec les Confirmands.

Il est 15h samedi 27 janvier 2018: les jeunes confirmands de Sélestat sont réunis avec leurs accompagnateurs pour découvrir l’engagement de « chrétiens de tous les jours ». Nous sommes 5 « engagés » présents pour témoigner de ce qui nous motive, jour après jour, dans des mouvements comme Caritas ou l’ACAT, ou encore le service dans la vie paroissiale ou l’engagement dans une vie religieuse au service des autres. Après les présentations puis le visionnage de la vidéo de l’ACAT, voilà le moment des questions-réponses. « Pourquoi cet engagement ? Depuis quand ? En quoi consiste-t-il exactement ? N’avez-vous jamais pensé à abandonner ? ».  La discussion est animée et les jeunes nous font volontiers part de leurs rêves d’avenir… A n’en pas douter, à leur tour ils seront engagés pour un monde meilleur. La graine est semée; laissons la germer…

Les pubs (imaginaires) de l’ ACAT ! (63ème épisode)

 

« Acat pour tous, tous pour Acat. «

Original: Alsa

(Octobre 2002 : autorisation de l’affiche « AMEN » par la justice française utilisant un symbole chrétien à des fins mercantiles.  Aujourd’hui, nous tournons le concept dans le sens inverse et faisons de la pub chrétienne avec des symboles laïcs, au nom de la même liberté d’expression.)



Nuit des Veilleurs 2018.
Voir toutes nos photos

Formulaire de contact

Nom                                                                                           Email
Votre message

Savez vous compter ? (contre le spam) Combien font 1 auquel on ajoute 7 :
  • Recherche

    Effectuez des recherches dans nos articles en entrant vos mots clés ci-dessous